Sommaruga à la course pour sauver les pédophiles

De la vox populi…

 

En anticipation de la claque magistrale qui s'annonce en votation populaire sur l'initiative de la Marche blanche "Pour que les pédophiles ne travaillent plus avec des enfants", Carlo Sommaruga, qui a bataillé ferme pour que les Chambres fédérales ne parviennent pas à accorder leur soutien à l'initiative, veut faire passer en urgence une réforme du code pénal sur la question. Objectif ?  Colmater les brèches pour court-circuiter la Marche blanche durant la prochaine campagne en arguant que le dispositif est déjà en place et que l'initiative ne réglerait rien. Pathétique tour de passe-passe pour gruger le souverain et donner toute compétence aux juges pour permettre, en fin de compte, dans certains cas, aux pédophiles condamnés de pouvoir retravailler avec des enfants.

Pour quels avantages ? On ne voit pas. Les raisons d'un pareil acharnement ? On ne comprend pas. Apparemment, demander simplement que les pédophiles ne soient plus confrontés à leur terrain de jeu favori est déjà trop pour le PS.

Passé le charabia juridique, voici, en peu de mots, le futur de vos enfants tel que le voit Carlo Sommaruga:

"Ce dispositif permet l'interdiction d'activité facultative de six mois à cinq ans pour tout crime et délit qui pourrait être réitéré dans l'exercice d'une activité, qu'il s'agisse ou non d'infractions qui touchent à la liberté ou à l'intégrité sexuelle. Cela peut donc s'appliquer aussi à d'autres délits, ce qui, à mon avis, est important. Mais cette interdiction facultative devra déjà être d'un à dix ans en cas d'infraction contre un mineur ou une personne particulièrement vulnérable. Puis, l'élément essentiel qui permet d'avoir un dispositif extrêmement utile, c'est celui d'une interdiction obligatoire de dix ans dans les cas de délit ou de crime portant sur la liberté et l'intégrité sexuelle non seulement des mineurs, comme le veut l'initiative, mais aussi des personnes particulièrement vulnérables, comme les handicapés ou les personnes âgées. 

L'interdiction d'activité peut être prononcée à vie. En d'autres termes, le juge a non seulement la possibilité de fixer une interdiction à dix ans, mais aussi la possibilité, lorsqu'il n'y a pas de garantie que l'auteur ne représente plus un danger pour la société, de prononcer une interdiction à vie."

Interdiction facultative et limitée dans le temps, pouvoir total du juge dans l'appréciation de ce qui est ou non un crime de pédophilie. Six mois, cinq ans, dix ans, bien sûr les pédophiles sont guéris après ça, c'est connu ! La Marche blanche demandait une interdiction systématique pour tout crime répondant à la définition légale de pédophilie. Ou comment la gauche a détourné l'initiative pour en confier les effets à un système qu'elle possède et maîtrise entièrement et qui échappe totalement à la démocratie populaire, la justice.

En outre, la chose est discrète, le PS étend la notion d'interdiction professionnelle à fins de protection de l'enfance à tous les délits. Ainsi, le système pourra, à terme, expulser un enseignant qui n'aura pas suivi à la lettre les enseignements de la pensée officielle, qui aura dit un mot de trop ou de moins.

Soljenitsyne en parle dans son Archipel, le socialisme fait bonne figure aux criminels de droit commun mais réprime d'une main de fer le peuple dissident qui pense, qui agit, qui signe des initiatives.

 

Source: Conseil national - Session d'hiver 2013 - Deuxième séance - 26.11.13-08h00

 

Voir encore

Aurons-nous droit à un registre des pédophiles ?

Un jeune abuse d’un enfant

Pédophilie: il faut sauver le soldat Steiert

Forum: Yannick Buttet attrape Steiert sur la pédophilie

MàJ 3 : Yannick Buttet attrape Sommaruga sur la pédophilie

Trop méchants avec ces pauvres pédophiles !!!

 

Un commentaire

  1. Posté par Alain Favre le

    Je me suis toujours méfié comme de la peste de ceux qui ne condamnent pas la pédophilie, en minimisent la perversion ou la cautionnent à demi-mots. Sommaruga en fait partie, et il m’est de plus en plus suspect…Fait-il un coming-out sans vergogne réservé jusqu’ici à ses amis Cohn-Bendit, Mitterrand , Lang et consorts ?

    Un tel acharnement pose des questions !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.