Allemagne : Une petite fille de 7 ans violée par un migrant de type « Nord-Africain »

Chemnitz (Saxe). L’agression sexuelle a eu lieu il y a pourtant un mois déjà mais toujours aucune couverture médiatique concernant cet acte horrible.

L’agression a eu lieu dans le « Parc des victimes du fascisme » à côté de l’église de St Jean. Les enfants s’amusaient entre eux dans le terrain de jeux tandis que les mamans discutaient entre elles assises sur un banc public.

18 h 30 : Un homme dans un moment d’inattention de sa mère a réussi à attirer la petite fille de 7 ans derrière un buisson tout en lui bâillonnant la bouche avec sa main et l’a violé.

La porte-parole de la police Heidi Hennig a déclaré : « Le suspect s’est ensuite enfuit en courant en direction de la gare »

D’après les premiers renseignements, l’individu aurait environ 30 ans, une cicatrice sur la joue gauche et serait de type Nord-Africain.

Morgen Post via Fdesouche.com

8 commentaires

  1. Posté par michele le

    Je vais commencer à apprendre à tirer et avoir une arme pour me défendre de ces salopards de violeurs de femmes et d’enfants. Honte à tous ceux qui gouvernent. Ils veulent la destruction des peuples.

  2. Posté par Koenig le

    Les pauvres et gentils migrants sont uniquement en Europe pour islamiser les pays

  3. Posté par G. Vuilliomenet le

    Non mady, les immondes SALOPARDS, ce sont ces politiciens véreux qui ne pensent qu’à leur siège.

  4. Posté par C. Donal le

    Bravo Chouette !
    Et que dire du million d’enfants victimes en Angleterre ? Silence radio. C’est HONTEUX SCANDALEUX.

  5. Posté par aurelia le

    J en ai les larmes aux yeux car je suis en train de me dire qu’à cause de la connerie de l Europe ce n’est que le début de l horreur et que ca pourrait arriver à nos enfants ! Bientôt on devra se promener avec un couteau dans notre sac !!!

  6. Posté par Chouette le

    le corps du petit garçon sur la plage a semble-t-il obtenu le résultat escompté.

    Qu’en est-il de cette toute jeune fille traumatisée à vie, qui n’est pas la première, ni la dernière à vivre une telle expérience?

    M. Junker, Mme Merkel, M. Hollande, M. le Pape, MMes et MM les journalistes, le peuple européen : ressentez-vous votre responsabilité?

    Il est triste de constater que LA COMPASSION C’EST SELON.

  7. Posté par Séréna le

    Ce n’est que le début car ces migrants une fois rentrés sur notre sol pourront circuler en toute liberté et sans contrôle. Cela va être à nous tous et toutes de veiller à nos enfants et à rester sur nos gardes en permanence. La porte est grande ouverte à toutes les dérives.

  8. Posté par mady le

    Et bien je pense que ce n’est que le commencement de ces horreurs. Mais c’est vraiment incroyable que les médias n’en parlent pas, sauf les Observateurs bien sûr C’est vraiment un immonde salopard. On ne peut même plus se balader tranquillement dans un parc.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.