Pédophilie, zoophilie soutenues par la mairie de Marseille ?

Ndlr : Attention, les peintures présentées ci-dessous sont très scabreuses et choquantes.

 

Le Mauvais Œil 23 réunit Reinhard Scheibner et Stu Mead, deux artistes vivant en Allemagne et publiés régulièrement par le Dernier Cri.
Entre Pierre Louys , Clovis Trouille, Otto Dix et Elvifrance , les travaux érotiques de ses deux peintres présentent la pornographie, la sexualité adolescente, avec une dose de grotesque proche de l’esprit du défunt magazine Hara- Kiri.

 

Reinhard Scheibner touche à tous les arts : peinture, sculpture, vidéo, dessins, photographies. Ses sujets tournent toujours autour des mêmes thèmes : la pornographie, la déviance, une certaine fascination pour la matière fécale. Mais souvent, ce sont tous ces éléments qui sont combinés dans une seule et même oeuvre. Ce sont donc des fresques représentant des orgies dantesques sans limites. Il n’y a plus d’hommes ou de femmes, d’humains ou de diables mais tout cela est mélangé, au gré des désirs de l’auteur, dont les mutations imaginaires rappellent parfois le Cronenberg période ancienne. L’artiste mêle aussi une pornographie très crue, lorgnant souvent vers le BDSM, avec l’imagerie des contes de fée. Le mélange est évidemment explosif !

rnbwLY0

Stu Mead est un peintre et illustrateur américain vivant en Allemagne. Il est avant tout connu pour ses travaux mettant en scène de grands tabous comme la sexualité adolescente, la pédophilie et la bestialité. En France ses livres, parfois coréalisés avec Frank Gaard, sont régulièrement publiés au dernier Cri.

HfADrXK

« On me dit que les IMAGES de Stu Mead évoquent la pédophilie, l’inceste et de nombreuses déviances. Je ne vois rien de choquant dans son art, et j’ai même la conviction qu’il est innocent des reproches les plus sordides que l’on peut formuler à son encontre.
Je vois surtout beaucoup d’humour chez Stu Mead, qu’il s’agisse de l’absurde ou de la coquinerie, c’est un élément central. Le fantastique est une thématique aussi très présente : diablerie, sorcellerie, cérémonies sacrificielles, l’œuvre est traversée de multiples visions, mais plutôt qu’un FILM d’horreur grand guignolesque, elles évoquent la manière d’un Clovis Trouille, cette même retenue ».

Puisque La Marseillaise le dit!

Merci à Délits d'im@ge pour l'info

2 commentaires

  1. Posté par SAVROT le

    Tout mon soutien à l’association La Mouette! Des questions se posent: où sont passées ses peintures monstrueuses et que vont-elles devenir? Quels sont les responsables politiques et autres qui ont soutenus cette exposition, sachant que son contenu la rend totalement illégale. 450 000€ ont été attribués à ? (je veux des noms) pour que cette expo ait lieu… ils devront être remboursés + dédommagements… Ces peintures n’ont rien à voir avec l’art, elles servent simplement à faire bander quelques tordus. N’oublions pas l’affaire du Coral en France et ce qui est en train de se passer aujourd’hui au Royaume Uni, avec le scandale de hauts responsables politiques dont 5 ministres du gouvernement de Thatcher, et vedettes des médias, impliqués dans des histoires de pédophilie et meurtres. Il est très important de se mobiliser afin que toute la lumière soit faite sur cette affaire et de protéger les enfants!

  2. Posté par Le pragmatique le

    Les barbouilleurs sous rubrique devraient faire un join venture avec Mac Karry roi du plug et investir les bénéfices pour s’offrir un bon psy.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.