Sexualité : Pour Arte, ce sont les enfants qui en parlent le mieux

Arte propose sur son site Internet une série de films de deux minutes sobrement intitulée « Éducation sexuelle ».

Réalisé par John Deneuve et un certain Doudouboy, chaque film permet d’éclairer le (jeune) téléspectateur sur une pratique sexuelle. Le format est toujours le même. Une voix de petite fille commence : « Lorsque j’ai des questions à propos de la sexualité, mon papa et ma maman me répondent. » Puis la fillette questionne le « papa » et la « maman », qui répondent de façon plus ou moins évasive avant qu’une certaine « Clara Morganemmanuelle » (quelle impertinence) n’éclaire l’enfant de façon beaucoup plus crue.

Ce cours d’éducation sexuelle concerne des pratiques que même l’industrie pornographique considère comme marginales. Au menu : anulingus, « golden shower », « ass-to-mouth », etc. Pour Arte, ce sont les enfants qui en parlent le mieux…

Rappelons qu’Arte est une chaîne de service public. Détenue en effet, pour sa branche française, par France Télévisions (45 %), l’État français (25 %), Radio France et l’INA (15 % chacun), la chaîne est financée par le contribuable français. Créée pour promouvoir la culture européenne, c’est le médiéviste, membre du collège de France et de l’Académie française George Duby qui en fut le président du conseil de surveillance à sa création en 1992. Il fut remplacé dès 1993 par Bernard-Henri Lévy qui, depuis, à sans cesse été reconduit. Après son dernier renouvellement à la présidence du conseil de surveillance en juillet dernier, il déclarait sans rire :

« Arte, c’est plus qu’une chaîne de télévision. C’est un endroit où, tous les soirs, on fabrique de l’Europe, on façonne et invente de la culture européenne vivante. »

 

2 commentaires

  1. Posté par arte creative le

    Bonjour – Suite à la déferlante de messages, il est urgent de rappeler que cette série de films d’animation est un produit artistique. C’est un pastiche. C’est un programme web qui n’est pas diffusé à l’antenne. Ce n’est pas parce qu’il y a « éducation » dans le titre qu’il s’agit d’un programme pour enfant. Les voix sont retravaillées. Les textes sont une compilation de textes que l’on trouve en ligne sur wikipedia et autre. Nous n’y parlons pas de « déviances » mais de « pratiques ». Cette série était pour nous une manière de parler de pornographie (la plus lucrative industrie sur le net) sans la montrer, là où beaucoup la montrent sans la nommer. C’est un détournement.

  2. Posté par Pierre-Henri Reymond le

    Ouais… ce sont les enfants qui en parlent le mieux, quand on leur souffle ce qu’il faut dire!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.