Le Lobby des Citoyens vous invitent à protester contre le retrait de l’invitation faite au Président de la Douma

NDR. Lesobservateurs.ch relayent volontiers le communiqué du Lobby des Citoyens, que nous approuvons sans réserve.

Invitation à signer et à envoyer.

 

Nom Prénom

Adresse

No Postal, Ville

 

 

 

Monsieur Ruedi Lustenberger

Président du Conseil national

Palais Fédéral

Bundesgasse 8-12

3011 Berne

 

(lieu), le (date)...

 Protestation officielle

Monsieur le Président du Conseil national, Monsieur Lustenberger,

 

Par la présente, nous tenons à exprimer notre colère, notre indignation et notre écœurement ressentis à la connaissance de votre décision, peu courageuse et diplomatiquement inacceptable, de retirer l'invitation faite au Président de la Douma, à l'occasion de la commémoration des deux-cents ans…, justement, de relations diplomatiques entre la Russie et la Suisse.
Cette mesure, déshonorante et dommageable pour notre pays est tout à fait inadmissible et fait rejaillir sur tous ses citoyens un sentiment de honte et de colère.
Déshonorante, car les citoyens suisses se retrouvent collectivement associés à une décision vexatoire et humiliante pour la Russie, qui a soutenu, contre l'Autriche notamment, la reconnaissance de la Suisse indépendante, neutre et armée, lors du congrès de Vienne.
Dommageable ensuite car elle consacre une vassalité de fait vis-à-vis de puissances étrangères et nous prive de l'un des rares soutiens dont la Suisse bénéficie encore aujourd'hui.

 

Votre décision illustre une fois de plus, et une fois de trop, la complaisance dont vous faites preuve vis-à-vis des Etats-Unis et de leurs "partenaires" européens, en cédant, sans résistance ni réflexion, à leurs pressions indécentes.

 

Pour rappel, Monsieur Lustenberger, le Conseil national représente la voix du peuple. Or, la mesure que vous avez prononcée en tant que Président de cette assemblée bafoue l'un des fondements même de nos valeurs profondes, notre neutralité. Cela n'est pas admissible et ne peut être toléré. Cette décision vous appartient en propre. Vous ne pourrez pas vous retrancher derrière un collectif.
Le rôle de la Suisse dans la situation internationale actuelle tendue n'est pas de stigmatiser l'une ou l'autre des parties qui s'affrontent par Ukrainiens interposés mais, au contraire de maintenir un dialogue entre les acteurs du conflit et de proposer ses bons offices en vue d'un règlement pacifique du conflit. Cette mesure s'inscrit donc en faux avec les déclarations de la Confédération qui précisent les objectifs de sa présidence de l'OSCE. Une mission d'ailleurs incompatible elle aussi avec notre neutralité car l'Europe qu'elle représente, est l'un des responsables majeurs de cette situation.
En 2013, le Conseil national n'a pas eu le courage de défendre sa place financière suisse et a lâché son économie. Toujours en 2013, il a eu la lâcheté de ne pas défendre la violation manifeste de sa démocratie directe, dans le cadre de la Lex USA, mise en vigueur par Evelyne Widmer-Schlumpf, malgré le refus des Chambres, avec des effets que l'on ne va pas tarder à ressentir très rapidement. L'abandon confirmé de notre neutralité semble donc s'inscrire dans cette "logique". L'histoire retiendra cet épisode peu glorieux. Puissent vos enfants et les nôtres vous pardonner.

Si l'assemblée que vous présidez ne remplit pas la tâche primaire qui lui a été confiée, celle de représenter le peuple, elle n'a plus de raison d'être et devrait, par voie de conséquence, être dissoute.

 

En espérant que vous saurez retrouver très rapidement un peu de lucidité et d'indépendance, nous vous présentons, Monsieur le Président du Conseil national, Monsieur Lustenberger, nos salutations les plus inquiètes.

 

Signature...

 

Le Lobby des Citoyens, 20 rue du Conseil-Général, 1205 Genève

Tél : 022 807 08 32 – Fax : 022 807 80 39

E-mail : info@lldc.chwww.lldc.ch

8 commentaires

  1. Posté par nadia.p le

    Comme on ne sait pas tout ce qui se passe en diplomatie qui doit être sûrement bien complexe, que penser?que faut-il en déduire? C’est vrai que je ne comprends pas cette décision. Par rapport à cette deuxième guerre mondiale où mon grand-père : Henri Hofer a été adopté(il était polonais)Je ne connais pas mes ancêtres des pays de l’Est qui me laisse un grand vide dans mon coeur. Ce jour de commémoration est très important pour moi. Dans le canton de Neuchâtel rien n’a été fait, ce qui a engendré plus de tristesse dans mon âme.
    Je ne savais pas que le Tsar de Russie avait offert des Roubles en Suisse. Ce que j’aurai aimé c’est qu’on nous explique pourquoi cela a été refusé. Si on décline une invitation c’est qu’il y a des raisons.Quels sont ces raisons?
    A vous tout mes ancêtres que je ne connais pas, peut-être êtes-vous dans un pays en Europe, j’aurai aimé fêté ce jour de victoire avec vous. En ce jour de libération en Europe, comment ressentir la joie?quand les personnes qui font partie de votre vrai famille ne sont pas là, vous ne les connaissez pas, sans possibilité de mettre un nom ou un visage? Expliquez-moi comment ressentir la joie en ce jour de libération?

    A vous famille que je ne connais pas:

    A vous avec qui je partage une hérédité biologique,
    A vous qui avez connu un destin tragique.
    A vous qui avez souffert la faim, le froid et l’effroie
    A vous dont mon âme ne cesse de penser.
    A vous qui êtes à mon sang relié.
    A vous qui avez combattu, qui avaient vaincu,
    Je me dis que de vous retrouver est peine perdue.
    Mon prénom signifiant l’espoir,
    j’espère que je vous retrouverai par un heureux hasard.
    Nadia
    8 mai 2015 à 21h39

  2. Posté par Moos Donald le

    Pour commémorer 200 ans de relations diplomatiques, notre conseil national composé de pleutres ignares gifle la Russie, alors qu’Alexandre Ier, tsar de Russie avait offert 100’000 roubles d’argent pour soulager la misère des suisses accablés par la famine en 1816, comme « cadeau d’inauguration » pour ce partenariat diplomatique, en plus de son intervention au congrès de Vienne en faveur de la Confédération !? Comment peut-on avoir des politiques aussi ignares, stupides et lâches à Berne ? Pauvre Suisse !!! Nous devons demander la démission immédiate du bureau du conseil national et de son président, qui mettent gravement en danger notre politique de neutralité et notre pays en participant activement à la guerre de propagande anti-russe, alors qu’à ce jour les crimes contre le peuple ukrainien semblent tous être le fait de la junte au pouvoir à Kiev, et de son sponsor US.

  3. Posté par Motorola le

    Nous citoyens français qui luttons contre la désinformation antirusse dans notre pays, sommes de tout coeur avec vous et soutenons votre initiative. Ne capitulez pas devant les élites. Les citoyens doivent reprendre le pouvoir en Europe.

  4. Posté par Houlmann Henri le

    Comment faut-il procéder ? Rien n’est indiqué. Que signifie info@lldc. ? C’est à n’y rien comprendre !
    Il faudrait un peu penser aux vieilles générations (je suis de 1926 !)
    J’attends une réponse car je souhaite vivement protester.
    Nos autorités pendant la guerre avaient quand même plus de cran et de volonté,
    nous avons affaire maintenant à des mouillettes qui font dans leurs culottes !

    Henri Houlmann

  5. Posté par Sergio Morosoli le

    C’est prêt et affranchi. Merci

  6. Posté par Böse Birgitt le

    lu et approuvé! et envoyé! Merci !

  7. Posté par conrad hausmann le

    je signe.

  8. Posté par Philippe Zeller le

    Je signerai.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.