Initiative anti pédophiles: la grande peur du PS

 

Personne ne s'est annoncé pour prendre la direction de la campagne contre l’initiative "pour que les pédophiles ne travaillent plus avec des enfants". Les partis qui s’y sont opposés au Parlement ne se pressent pas pour combattre le texte.

Heureusement il y a Carlo Sommaruga...

Ne pas se laisser marabouter, son contre-projet ne fait que permettre aux juges de remettre les pédophiles en salle de classe. Un projet imbécile et dangereux.

Extrait de: Source et auteur

 

NB. Selon les précisions de la Chancellerie fédérale: "La Loi fédérale sur l’interdiction d’exercer une activité, l’interdiction de contact et l’interdiction géographique (Modification du code pénal, du code pénal militaire et du droit pénal des mineurs) du 13 décembre 2013 » n’est juridiquement pas un contre-projet à l’initiative." M. Sommaruga a par conséquent une conception très personnelle de la réalité.

 

Voir encore

Sommaruga à la course pour sauver les pédophiles

Voir encore

Aurons-nous droit à un registre des pédophiles ?

Un jeune abuse d’un enfant

Pédophilie: il faut sauver le soldat Steiert

Forum: Yannick Buttet attrape Steiert sur la pédophilie

MàJ 3 : Yannick Buttet attrape Sommaruga sur la pédophilie

Trop méchants avec ces pauvres pédophiles !!!

Un commentaire

  1. Posté par dominique degoumois le

    Parce que la patate est vraiment trop chaude! On est d’un certain avis, mais en groupe seulement! Seul c’est autre chose, surtout quand on a soit même des enfants en bas âges! C’est incroyable incapacité à savoir punir *équitablement* (mot adoré de la gauche)! Après les enfants rois, c’est les délinquants rois! (Je n’ai pas réussit à placer *développement durable* dans ce texte, mais c’est pour une autre fois!)

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.