» Libre circulation avec l’UE : pas que des bons côtés »

Et c'est signé:

Christophe Darbellay, président du PDC
Martin Landolt, président du PBD
Christian Levrat, président du PS
Philipp Müller, président du PLR
Adèle Thorens / Regula Rytz, co-présidentes des Verts
Martin Bäumle, président du PVL
Heiner Studer, président du PEV

Suite

5 commentaires

  1. Posté par caïus Maximus le

    De plus, ils censurent tout commentaire pourtant poli et argumenté. Des démocrates de salons feutrés, des rentiers.

    D’ailleurs, certains jours, on se demande qui paie ces rentes…

  2. Posté par caïus Maximus le

    Votez oui, pour l’avenir de notre pays. Pour son existence même. Votez non au dictat de l’Empire et des traitres collabos qui vous endorment. Vous ne profitez pas de la situation, seule une minorité en profite: ceux qui engagent des frontaliers et des Français à la place de vos enfants.

  3. Posté par Le pragmatique le

    C’est déjà fait Economico. Et indépendamment des considérations économiques, il en va de notre qualité de vie; cadet des soucis de nos politiques qui rempent devant Reding, redoutant la fessée du politburo.
    Il est venu temps de mettre fin au casse du siècle.
    Fini de jouer les premiers de classe à Bruxelles, c’est déjà du passé.
    J’ai toujours été confiant dans la grande sagesse du peuple suisse et son attachement à la patrie.

  4. Posté par Marie-France Oberson le

    « Mais mettre un terme à la libre circulation des personnes et par conséquent risquer de perdre les indispensables accords bilatéraux à nos yeux reviendrait à jeter le bébé avec l’eau du bain. »
    Je n’arrive pas à comprendre cette volonté de falsifier le texte de l’initiative qui parle elle, d’ « immigration massive » alors que les signataires écrivent : » mettre un terme à la libre circulation des personnes », c’est tout simplement malhonnête et je pense que les citoyens s’en rendent bien compte.
    Les signataires écrivent encore :
    « Nous sommes convaincus que nous pouvons résoudre ensemble les problèmes actuels. L’initiative en revanche n’en résout aucun »
    C’est de l’enfumage car les signataires eux-mêmes ne proposent rien !
    C’est d’une telle contradiction qu’ils en sont ridicules!
    Quant à la réaction supposée de l’UE, celle-ci , vu l’état dans lequel elle se trouve, peut -elle se payer le luxe de sanctionner un pays qui lui rapportent quelques 40 milliards d’euros par année dans ses échanges commerciaux avec lui et qui offre des emplois à des milliers de leurs ressortissants, potentiels chômeurs chez eux !! Et quels sont les pays de l’UE qui, proportionnellement à leur densité de population, offrent autant d’emplois aux ressortissants de l’Empire que n’en offre la Suisse ?

  5. Posté par Economico le

    Votez « oui ». Les deux pays qui sortent de la récession sont les USA et UK, deux pays protectionnistes en matière d’immigration. Oui nos politiques devront négocier de nouveaux accords…. en faveur des Suisses cette fois !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.