Pédophiles: pas de recommandation de vote du Parlement

post_thumb_default

Le peuple n'aura pas de recommandation du Parlement lorsqu'il se prononcera sur l'initiative de la Marche Blanche visant à interdire définitivement aux pédophiles de travailler avec des enfants. Lors des votations finales, le Conseil national a enterré vendredi l'arrêté appelant à rejeter l'initiative.

Une majorité composée de l'UDC, du PLR et d'une partie du PDC a permis de faire échouer l'arrêté dans la dernière ligne droite. Aux Etats, il a été adopté peu avant par 23 voix 15 et trois abstentions.

Ce retournement était à prévoir. Durant la session, le National n'avait accepté qu'à une voix près, celle de sa présidente Maya Graf (Verts/BL), de rejeter l'initiative. Il rejoignait ainsi la position du Conseil des Etats et du Conseil fédéral.

Lire la suite

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.