Derrière le déraillement de Brétigny: «les jeunes des cités» ?

En attente de confirmation officielle ou de démenti…

"Ce forum prétend apporter la preuve que « les jeunes des cités ont organisé le déraillement du train en garde de Brétigny » en vue de le piller. En effet, écrit un contributeur, « non seulement les six boulons (de l’éclisse d’aiguillage, ndlr) furent dévissés, mais encore les deux butées de protection vissées sur les traverses, qui en cas de dévissage des six boulons latéraux auraient retenu l’éclisse latéralement. Or le glissement latéral, ou translation de la pièce, aurait évité la projection de la pièce au milieu de l’aiguillage après la passage de la locomotive et des premiers wagons, et ce drame n’aurait pas eu lieu. »Pour lui, donc, « ça ne se fait pas tout seul, en aucun cas, et ces boulons furent donc bien dévissés volontairement pour provoquer l’accident en vue de faire un carnage et le pillage des voyageurs. » Des propos appuyés par un autre contributeur : « Je confirme par le témoignage de mon voisin retraité SNCF qui a été conducteur de locomotive et a réagi de la même façon (…). Il existe entre personnels de la SNCF, personnels roulants et personnels d’entretien des liens de confiance absolus et, dans les gares comme celle de Brétigny, les aiguillages sont vérifiés très régulièrement et les pièces qui présentent des défauts changées immédiatement. D’après mon voisin, il a fallu que les 4 ou 6 boulons soient dévissés ensemble pour que l’éclisse finisse par sauter après le passage de la locomotive et des premiers wagons. Donc, oui, l’hypothèse d’un sabotage criminel est tout à fait plausible. »

Source : ndf.fr 19.7.2013

Lire aussi :
Victimes de Brétigny-sur-Orge dépouillées par des «jeunes» des cités : le sinistre des Transports minimise
Victimes de Brétigny-sur-Orge dépouillées par des «jeunes» des cités : un rapport de la Direction centrale des compagnies républicaines de sécurité confirme le scandale

 

 

Un commentaire

  1. Posté par Pierre-Henri Reymond le

    A voir la pièce, c’était cousu de fil blanc. Mais où sont les boulons, vis et écrous? Personne n’en parlé!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.